Tous droits réservés Immatriculation Andorre. Copyright © 2019

Malus écologie se durcie en France 

Le nouveau "super malus" est officiellement adopté. Il faudra désormais payer une taxe pour les voitures de plus de 10 chevaux fiscaux, même d'occasion.

L'Assemblée Nationale vient en effet de confirmer l'application, dès le 1er janvier 2018, du fameux "super malus" qui touchera tous les véhicules de 10 chevaux fiscaux ou plus, qu'ils soient neufs ou d'occasion.

 

Après la confirmation du malus 2018 toujours plus coûteux et désormais applicable dès les 120 grammes / kilomètre de CO2, voilà une autre "bonne nouvelle" pour les amateurs d'automobiles.

Jusqu'à 8000 euros supplémentaires : 

Cette taxe, qui s'additionne au malus des véhicules neufs, s'attaque donc aux véhicules dont la puissance fiscale égale ou dépasse 10 chevaux fiscaux.

Comptez 100 euros pour un véhicule de 10 ou 11 chevaux fiscaux neuf, 500 euros pour un véhicule de 12 à 14 chevaux fiscaux neuf, ou 1000 euros pour les véhicules neufs de 15 chevaux fiscaux ou plus.

 

Mais ce n'est pas tout : à partir de 36 chevaux fiscaux, chaque cheval fiscal supplémentaire coûtera 500 euros de plus jusqu'à la limite maximale de 8000 euros.

Ce qui signifie donc que toutes les voitures neuves très puissantes imposeront le règlement d'un "super malus" de 8000 euros.

 

Et comme les véhicules d'occasion se verront seulement exonérées d'un dixième de ce super malus par année d'ancienneté, ils n'y échapperont pas non plus.