Tous droits réservés Immatriculation Andorre. Copyright © 2019

Jaguar F Type SVR

Présentée au salon automobile de Genève, en mars dernier, la jaguar F-Type SVR, forte de 575 ch, est devenue, si l'on excepte la fantasmatique XJ 220 et la rarissime Project Seven, la Jaguar de série la plus puissante de l'histoire de la marque... Une symbolique sans doute très éphémère, et qui risque, comme un leitmotiv, de se répéter à chaque nouvelle venue... Essai de cette nouvelle et très exclusive F-Type, issue des ateliers SVO, le AMG Britsh !

 

Le très discret département « Service Vehicule Opérations », SVO, remis au goût du jour par Jaguar, il y a deux ans, sort enfin de l'ombre pour mettre en valeur les préparations techniques et aérodynamiques indispensables à toute sportive, digne de ce nom. Une personnalisation active que les allemands, passés « maître » en la matière, développent largement sur l'ensemble de leur gamme depuis de nombreuses années. C'est tendance. Cela fait vendre. Comme il s'agit d'exclusivité, d'image, de performance et de vitrine technologique, oui, tout ça à la fois, SVO a donc glissé ses mains expertes dans les nobles entrailles du bolide de Ian Callum, le père designer du modèle éponyme, pour modifier une F-Type R déjà bien performante.

 

Le préparateur de Gaydon s'est attelé à enrichir le V8 5,0 litres suralimenté de 25 ch supplémentaires, soit 575 ch à 6500 tr/mn au total distribués sur les quatre roues. Seule la transmission intégrale étant désormais disponible sur ce modèle plus radical. Les trains roulants ont été largement revus, avec un raffermissement de l'amortissement et une légère modification des fusées d'essieux arrière faisant gagner à la voiture, pour chacune d'elle, 600 grammes ! A la chasse au poids ! Sus à l'ennemi de la performance ! SVO est allé très loin dans l'exercice traquant la moindre surcharge pondérale. Toute la ligne d'échappement, désormais en titane, a été changée. Gain de l'opération ? Pas loin de 14 kilos. Et si vous prenez l'option Frein « céramique Carbone », aujourd'hui, indispensable, à toutes les super sportives (enfin, on ne vous persuadera pas du contraire dans toutes les concessions) vous gagnerez, certes en endurance de freinage, mais aussi en poids : 21 kg au total par rapport à des freins acier. Votre porte-feuille également fera l'objet d'un coup d'un sacré régime minceur (9965 euros, l'option avec jantes 20 pouces Maelstrom uniquement). Bref c'est une cinquantaine de kilos économisée par rapport à la R, une belle performance. Sur le plan esthétique, on retiendra principalement deux choses, d'abord que la F-Type SVR de 1705 kg avec un habillage carbone spécifique reste surtout l'une des plus belles GT à moteur avant du marché. Le trait crayon de Callum a su donner le caractère souhaité sans déformer la matrice. Qu'ensuite, ce bouclier avant, moins modeste dans l'allure et cet aileron arrière amovible (ouverture à partir de 90km/h), utile pour calmer sa nervosité, n'altèrent pas sa plastique particulièrement léchée. On retiendra un traitement particulièrement soigné à bord avec des sièges spécifiques tout de cuir banné, et d'une très belle surpiqure qui donne à ce bolide une allure assez chic !